La cité

Publié le 30 Octobre 2013

La cité

La cité de Stella Gemmel

Editions Bragelonne

Pages: 575

Résumé :

Construite sur des milliers d'années, faite d'une multitude de niveaux, la Cité est aussi vaste qu'ancienne. Au fil des siècles, elle s'est étendue au-delà de ses remparts, menaçant sans cesse les royaumes voisins. Au coeur de la Cité réside le sanguinaire Empereur, dont le visage reste un mystère et que la mort même semble craindre : certains vont jusqu'à douter de son humanité.
Une poignée de rebelles espérant mettre fin à ce règne de terreur placent leurs espoirs en un seul homme, dont le nom sonne comme une légende : Shuskara. Celui qui fut autrefois le général favori de l'Empereur. Un homme respecté, capable de provoquer un soulèvement et d'unir la Cité. Mais aussi un criminel trahi, emprisonné et torturé avant de disparaître...

Mon avis:

Je tiens en premier lieu à remercier Livraddict et les Editions Bragelonne qui m'ont permis de lire ce livre dans le cadre d'un partenariat. Avant de commencer la lecture, je me suis renseignée un peu sur l'auteur. Elle est la femme de David Gemmel, auteur de fantasy. J'avoue que je ne le connaissais absolument pas. Stella Gemmel a participé et terminé l'écriture du dernier roman de son mari, décédé.

Quand j'ai reçu le livre, j'ai été impressionnée par l'épaisseur du livre, mais ce n'est pas un obstacle. Mais, j'ai aussi remarqué l'illustration qui est magnifique.

Dès les premières phrases, on est plongé dans l'ambiance, l'histoire commence dans le monde souterrain de la Cité, dans les égouts sombres et malodorants, nommés par leurs habitants : les Halls. J’ai presque été prise à la gorge par l’odeur nauséabonde qui y règne.

On y rencontre Bartellus (autrefois appelé Shuskara), la petite Em et son frère Elija. On les perd de vue pour les retrouver plus tard. On rencontre ensuite Indaro, la belle et fière guerrière et Fell le beau et juste commandant des Chats sauvages, une unité de l’armée de l’Empereur. D’autres personnages tout aussi attachants comme Doon, Stalker ou encore le jeune Frayling sont des héros de ce roman. La vie des personnages est distillée au compte goutte, attisant la curiosité du lecteur et maintenant son intérêt. Certains chapitres se terminent sur une incertitude qui ne sera levée que plus loin. On trouve des batailles où Indaro et Fell s’illustrent, le sang jaillit, les membres et les têtes tombent. Les complots s’ourdissent, le lecteur est sans cesse surpris, retrouvant des personnages perdus à un moment où l’on s’y attend le moins. J’ai regretté que l’histoire d’amour soit à peine suggérée et pas un peu plus approfondie. Le complot et la guerre occupent la première place. Pourtant, on assiste à des scènes pleines de tendresse notamment entre Emly et Bart. L’Immortel (l’empereur), même si on ne le voit que très peu, est présent tout au long de l’histoire, c’est vers lui que toutes les pensées se tournent. On ne peut s’empêcher de le détester dès le début.

En lisant le résumé, je m’attendais à trouver un Shuskara jeune et dynamique, un héros comme on en voit dans les films. En réalité, c’est un homme vieux (on apprend son âge véritable sur la fin) et fatigué. Pourtant, il semble revivre en présence de soldats, lors de certains événements, il paraît plus jeune.

La dernière partie est un supplice, l’auteur multiplie les rebondissements, passant d’un groupe de rebelle à un autre, laissant une incertitude croissante. Si vous lisez ce livre un jour, assurez-vous d’avoir du temps devant vous lorsque vous commencerez la dernière partie, car il est impossible de la lâcher.

Le style est agréable, les descriptions, sont magnifiques, même si dans les scènes de batailles, j’ai trouvé que cela se répétait.

La fin, pour moi, laisse présager une suite. Si elle existe, je la lirai avec plaisir.

Voici un roman plus qu’agréable, plein d’aventures et de rebondissements. Je le recommande vivement.

Publié dans #Fantasy

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je ne connaissais pas non plus le mari, enfin que de nom, et ça me donne envie de le découvrir, avec Legend que mon petit frère m'a passé. C'est vrai que l'illustration est superbe et l'intrigue rondement menée. Moi ça ne m'étonne pas que Shuskara soit un vieux guerrier, c'est souvent le cas dans la Fantasy, c'est personnage type. Dans le même style j'avais beaucoup aimé le premier roman d'un nouvel auteur français, La voie de la colère.
Répondre
C
Legende est dans ma PAL, je le lirai dès que j'aurais fini L'impératrice des 7 collines. Pour le fantasy, j'avoue que je découvre seulement ce genre, je n'en lisais jamais avant. ;)
G
Ton avis m'a convaincue: il FAUT que je trouve ce livre!!! La couverture est très belle et la quatrième de couverture me fait vraiment envie, j'en salive par avance... ;)
Merci pour cette découverte!
Répondre
L
Parce que c'est la femme de David et que ton avis donne envie, je crois bien me laisser tenter par ce livre un jour ;) !
Répondre
C
Elle m'a donné envie de découvrir les livres de son mari. ;)
L
Ton avis donne envie! Je ne connais David Gemmell que de nom, en tout cas, j'aimerais beaucoup découvrir son univers! :)
Répondre
C
Je ne connaissais absolument pas et j'ai vraiment bien aimé. ;)