Le Chevalier Rouge

Publié le 26 Septembre 2015

Le Chevalier Rouge

Renégat, tome 1 Le chevalier Rouge de Miles Cameron

Editions Bragelonne

827 pages

Résumé : Pour diriger une bande de mercenaires sans foi ni loi, mieux vaut réunir les atouts de la naissance, d'une adresse certaine à l'épée et d'une chance diabolique. Le chevalier rouge a les trois, la jeunesse en plus, et il sait déjà en tirer profit. De retour en Alba après une campagne militaire lointaine, ses mercenaires sont recrutés pour défendre un couvent fortifié ayant fait l'objet de raids sanguinaires. Mais comme le Chevalier et ses hommes vont le découvrir sans tarder, ce contrat implique des pièges insoupçonnés, les entraînant de batailles en traquenards à l'orée d'une véritable guerre... dans laquelle le Chevalier lui-même a bien plus à perdre que prévu. Car celui qui envoie les créatures du Monde Sauvage décimer les humains pourrait bien connaître son secret le plus sombre...

Mon avis :

 

J’ai lu ce roman dans le cadre des challenges Si j’étais un livre (+ de 500 pages), Back to school, Baccaulauréat littéraire, Le thème du mois, Bragelonne/Milady, New Pal.

 

J’ai lu ce livre en LC avec Candyshy, je mettrai son avis ultérieurement.

 

Par où commencer ? Cela fait plus de 15 jours que je suis sur ce livre car c’était un sacré pavé.

 

Tout d’abord, amis lecteurs, je vous préviens : ne vous fiez pas à la 4ème de couverture. Franchement, je trouve qu’elle ne rend pas hommage au livre. Certes, on suit Le Chevalier rouge, mais l’auteur prend véritablement son temps pour la mise en place. Il nous présente une multitude de personnages dont on se demande quelle est leur « utilité ». Il faut absolument persévérer car la récompense arrive, assez tard certes, mais au bout d’un long moment, on finit par comprendre les liens entre les personnages, ce qu’ils font là et pourquoi on les a suivi. Il faut se dire qu’aucun n’est « inutile », l’auteur a quelque chose derrière la tête quand il nous les présente et nous les fait suivre chacun leur tour.

Gardez ça en tête pour le jour vous voudrez vous attaquer à ce petit pavé, car ne m’y attendant pas du tout, j’avais été désarçonnée, Candyshy aussi d’ailleurs.

 

Ensuite, je regrette vraiment d’avoir commencé ce livre dans un moment où je manquais de temps et motivation pour lire. Cela n’a rien à voir avec la qualité de l’œuvre, juste moi et mon état d’esprit du moment, qui n’était pas l’idéal. Si vous souhaitez lire ce livre, assurez-vous d’avoir du temps devant vous pour pouvoir en lire une bonne partie d’affilée afin de mieux le savourer.

 

Pour en venir à l’histoire proprement dite, une fois immergée, j’ai adoré. L’auteur a construit un monde assez dense, on voit qu’il a beaucoup travaillé ses détails, ses personnages. J’ai été un peu désarçonnée car la religion décrite dans le livre est la religion catholique, en général, dans ce genre de livre, on a droit à quelque chose d’inédit, mais finalement on s’y fait facilement. J’ai beaucoup aimé l’utilisation de la magie, la façon dont les gens l’utilisent (certains uniquement). J’ai trouvé cela bien pensé.

 

L’auteur n’est pas avare de détails dans ses batailles, beaucoup de membres sont tranchés, les chevaliers transpirent, ont peur, doutent, mais se relèvent.

Le Chevalier Rouge, dont l’identité reste secrète pour nous lecteurs les 2 tiers du livre, est très rusé, j’ai adoré le voir élaborer des plans dont on n’avait la révélation qu’en même temps que l’ennemi.

 

L’ennemi est un sorcier qui a rassemblé une armée de créatures du Monde Sauvage. Ah ces créatures !!! Comme je le disais à Candyshy, certaines scènes avec les créatures du monde sauvage me faisaient penser à mes cauchemars de petite fille. Vous savez, quand on se réveille au milieu de la nuit, qu’on referme les yeux, les images sont toujours là, pleines de monstres. C’est un peu ce que j’ai ressenti par moments.

 

Le chevalier rouge m’a énormément plu, j’ai adoré en apprendre plus sur lui, l’auteur distille des détails tout au long du livre. Sa relation avec l’abbesse est savoureuse, tendre, pleine d’un amour fraternel. Il a beau défier Dieu en permanence, il ne peut s’empêcher d’éprouver un profond respect pour l’abbesse, qui le lui rend bien d’ailleurs, sous ses airs un peu revêches parfois.

 

Je vais me permettre une petite hypothèse. L’auteur ne se serait-il pas inspiré d’un autre grand de la fantasy (je n’ai pas pensé à lire les remerciements pour vérifier) ? Cependant, j’ai trouvé une belle similitude entre ce livre et Légende de David Gemmell. On a un groupe de mercenaires défendant quasiment seuls une forteresse en attendant des renforts, un groupe de moines un peu particulier prend la route pour leur venir en aide.

 

En bref : voici un livre que j’ai adoré, je regrette seulement de ne pas l’avoir lu à un moment plus propice à ce genre de lecture. Je lirai la suite avec grand plaisir car je me suis terriblement attachée à Gabriel. (Oups Le chevalier rouge, pardon, mais bon son prénom ne vous apprendra rien) ! Un grand merci à ma binomette Candyshy, sans elle, ce livre serait resté dans ma PAL encore un long moment.

 

Candyshy n’a pas vraiment apprécié, son avis ici

Logo Livraddict
Le Chevalier Rouge
Le Chevalier Rouge
Le Chevalier Rouge

Rédigé par Evasion Lecture

Publié dans #Fantasy

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

salhuna 27/09/2015 14:34

Je l'ai en ebook, mais je ne vais pas le lire maintenant, surtout si il faut rester concentré avec les personnages.

cassie 27/09/2015 15:05

J'espère qu'il te plaira ;)

Parthenia 26/09/2015 12:25

J'attendais ton avis avec impatience car comme tu le sais, j'ai abandonné ma lecture il y a quelques mois, découragée par la multitude de personnages sur lesquels l'auteur passait trop vite à mon goût si bien que j'en oubliais certains... Mais du coup, ton billet me rassure sur certains points et je compte reprendre ma lecture plus tard... ;)

cassie 26/09/2015 14:58

merci ;)

Parthenia 26/09/2015 13:02

J'étais tellement soulagée par ta chronique que j'ai oublié l'essentiel : elle est fort joliment écrite et on ressent tout le plaisir (et les frayeurs !!^^) que tu as tiré à la lecture de ce roman !!!

cassie 26/09/2015 12:29

Oh oui il faut le lire il te plaira je pense ;)