Le fou prend le roi

Publié le 3 Février 2016

Le fou prend le roi

Le fou prend le roi de Fabien Cerutti

Editions Mnemos

432 pages

Résumé : 1340, au cœur du comté de Flandre. Alors que les premiers feux de la guerre de Cent Ans s’allument, le Bâtard de Kosigan et ses Loups se voient confier, par le sénéchal d’Angleterre, la délicate mission de découvrir les tenants et aboutissants d’un complot qui se trame… autour du roi de France. Une enquête surprenante et extrêmement dangereuse, mêlant trahisons et forces obscures, dans laquelle l’ascendance surnaturelle du Bâtard, habituellement son plus grand atout, pourrait bien se muer en talon d’Achille. Cinq siècles et demi plus tard, à la fin de l’année 1899, l’enquête engagée par le lointain descendant du chevalier tente de faire la lumière sur l’inexplicable disparition des puissances magiques. Entre Bruges et Lens, peut-être mettra-t-elle à jour la nature des ombres qui se dissimulent derrière les échos cachés de l’Histoire. Après le succès du premier opus, L’Ombre du pouvoir, Fabien Cerutti signe à nouveau un grand roman de fantasy historique, à cheval entre un Moyen Âge empreint de magie et un XIXe siècle scientifique et rationnel. Combats de masse et subtiles investigations, poursuites à en perdre le souffle et réparties habiles, négociations serrées et manipulations ; on y retrouve le panache habituel de la lignée des Kosigan dans un univers qui ne cesse de gagner en richesse et en cohérence. De toute évidence, les secrets et les héros délicieusement irrévérents de cette série n’ont pas fini de nous surprendre !

Ma rencontre avec ce livre et pourquoi ce choix.

 

J’avais acheté le tome 1 lors des imaginales l’an dernier et je l’ai lu dans l’été. Ayant fortement apprécié, je me suis procurée le tome 2 dès sa sortie et récemment, j’ai eu envie de poursuivre l’aventure.

 

Mon avis :

 

J’ai lu ce roman dans le cadre des challenges sagas, new pal, back to school, littérature de l’imaginaire.

 

Une fois de plus, j’ai beaucoup apprécié cette lecture. L’auteur a un talent unique pour mêler histoire et fantasy, c’est tellement bien amené qu’on a l’impression d’y être. Je me suis immergée avec bonheur dans cette France moyenâgeuse au début de la guerre de cent ans.

J’ai toutefois un regret, l’auteur est agrégé d’histoire, mais pas moi, or, j’aurais aimé qu’il soit précisé si les anecdotes concernant l’histoire de France étaient véridiques, comme certaines batailles, ou même la nuit de noces d’Isabelle. J’aurais juste souhaité avoir un petit mémo à la fin pour savoir ce qui était réel et ce qui ne l’était pas. Certes, je me doute bien, que l’armée française n’utilisait pas de vyvernes (et encore, on n’en est pas sûr), mais bon, l’auteur nous raconte l’histoire de France d’une telle façon qu’il y a un fond de vérité, j’aurais juste aimé savoir jusqu’où il allait.

 

Sinon, une fois de plus, j’ai adoré Pierre de Kosigan. On en apprend davantage sur son passé, la façon dont il a été élevé. Et je m’étonne qu’il soit devenu ainsi, avec une telle éducation. En effet, Pierre est un mercenaire, cependant, il a une certaine éthique et une certaine loyauté et je l’ai admiré pour ça.

J’ai apprécié l’arrivée dans le scénario de la reine Isabelle, mère d’Edward III d’Angleterre, j’aimerais tellement en savoir plus sur cette femme, la fille du roi de Fer.

L’auteur nous dresse encore une fois un scénario hyper bien ficelé. Il faut vraiment arriver dans le dernier quart du livre pour comprendre les tenants et les aboutissants, car tout le long, on est baladé avec une facilité déconcertante.

 

C’est dense, bien ecrit, c’est plein d’humour, nos héros ne sont pas épargnés, j’ai tremblé plus d’une fois.

L’histoire se passant en 1900 se précise, cependant, j’ai remarqué que parfois, plus l’auteur donne des indices, plus c’est flou. J’avoue avoir eu un peu de mal à suivre cette partie, je mélangeais un peu les personnages et ne comprenais pas forcément, qui était où, faisait quoi et surtout comment il était arrivé là. Néanmoins, cela n’a pas gêné ma lecture et finalement, j’ai bien apprécié cette partie qui donne de l’épaisseur à l’intrigue.

 

En bref : un tome complet et bien ficelé, je lirai la suite avec grand plaisir !

 

 

 

Logo Livraddict
Le fou prend le roi
Le fou prend le roi
Le fou prend le roi

Rédigé par Evasion Lecture

Publié dans #Fantasy

Repost 0
Commenter cet article

Amarüel 07/02/2016 11:01

Ouuuuiiii, ma série chouchoute :) !!
Je te rejoins sur tous les points même le côté "je suis pas agrégée d'histoire", mais ce livre est tellement bien, avec cette manière d'écrire qui fait que l'auteur balade complètement son lecteur... Hâte d'avoir les autres tomes !

Evasion Lecture 07/02/2016 17:01

Moi aussi ;)