Si on parlait de...

Publié le 14 Février 2016

Si on parlait de……… contes

 

 

Rendez-vous proposé par La tête dans les livres

La tête dans les livres propose un rendez-vous mensuel pour parler sur différents thèmes.

 

Aujourd’hui, il s’agit de parler de contes !

 

Au début quand j’ai vu le sujet, je me suis dit, « je ne vais rien avoir à raconter » mais bon, j’y ai pensé un peu et voici quelques réflexions.

 

Enfant, je lisais beaucoup de contes, notamment toutes les versions disney, la belle au bois dormant, blanche neige et mon préféré, Cendrillon. Ma grand-mère me le lisait souvent avant de me coucher. Rétrospectivement, je me dis qu’elle devait avoir une patience infinie, car je lui réclamais régulièrement. Et puis, elle faisait les voix, les gestes, je la revois encore. C’est ce souvenir que je garde de ma grand-mère.

 

A présent, je ne suis plus une enfant, donc je peux dire que je ne lis pas de contes ! Mais en fait, à regarder mes livres lus récemment, on peut dire que j’en lis, même très souvent.

 

Déjà, j’adore les réécritures de contes, notamment sur la belle et la bête, mon préféré. Récemment, j’ai lu Le jardin d'hiver de Frédérique de Keyser, ou encore Nos faces cachées, ou même Tout feu tout flamme.

De plus, vous l’aurez remarqué, je suis une adepte des romances (historiques ou contemporaines). Or quel est le schéma d’une romance : un « prince charmant » et une « damoiselle en détresse ou pauvre, ou les deux», comme par exemple Edenbrooke, ou Le chef. Et finalement dans ces romances, c’est bien le côté magique de la rencontre qui me plait tant, les épreuves que les héros doivent surmonter pour pouvoir être ensemble.

Enfin, je suis également une grande lectrice de fantasy. Or qu’est-ce que la fantasy sinon un conte pour grandes personnes ??? Les personnages de fantasy typiques : des elfes, des fées, des licornes, des dragons ! Tout cela n’a-t-il pas un côté enfantin ? Moi c’est plus ou moins ce que je ressens, quand je lis de la fantasy, c’est du merveilleux, de l’imaginaire pur ! Certes, tout n’est pas tout rose, il y a parfois beaucoup de morts comme dans Le don, mais il y a aussi du beau, du bon, comme dans les contes. Hansel et Gretel, le petit poucet ou le petit chaperon rouge ne sont pas tout rose non plus !!!

 

En bref : moi qui croyais n’avoir rien à dire et surtout qui pensais avoir des lectures de « grande personne » je me rends compte que je suis restée une enfant et j’en suis fière !!

 

Rédigé par Evasion Lecture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Tu as raison d'en être fière, il ne faudrait jamais perdre notre âme d'enfant ! Très chouette billet, merci :)
Répondre
E
merci ;)
S
J'aime aussi beaucoup les réécritures de conte. Et la fantasy.
Répondre
L
Merci pour ta participation! Moi aussi en tant qu'adultes je lis des contes revisités et j'adore! C'est vrai qu'on pourrait se dire que de la fantasy c'est comme des contes, après tout, il y a souvent une quête et un univers merveilleux :)
Répondre
E
C'est drôle, parce que j'étais moi aussi accro à "Cendrillon", quand j'étais petite (enfin, à ce qu'il paraît, moi je ne m'en souviens pas particulièrement xD).
A mon sens, les contes ne sont pas que pour les enfants. D'ailleurs, je me rappelle qu'une année, les contes de Perrault était au programme du concours de l'ENS. ^^ Et effectivement, les contes sont souvent cruels. On pourrait citer comme autre exemple la "vraie" version de "La Belle au bois dormant". =P
Répondre