Entre les lignes

Publié le 20 Avril 2016

Entre les lignes

Entre les lignes de Portia Da Costa

Editions Milady

319 pages

Résumé : Gwendolyne est bibliothécaire. Sa petite vie tranquille est bouleversée le jour où elle trouve dans sa boîte à idées des lettres anonymes pleines d’évocations sensuelles et de propositions indécentes. Stupéfaite de constater que ces fantasmes s’accordent à merveille aux siens, la jeune femme se lance dans une correspondance torride avec un mystérieux inconnu. Bientôt, les missives érotiques ne suffisent plus. Alors qu'elle rêve de rencontrer son admirateur secret, la bibliothécaire entreprend un jeu érotique avec un professeur d'histoire aux allures d'aventurier qui attise son désir depuis longtemps. Serait-il l'auteur de ces mots troublants ? Elle se plaît en tout cas à l'imaginer...

Mon avis :

 

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges New PAL, nettoyage de printemps, my secret romance et Milady/Bragelonne.

 

J’avais acheté cet ebook en promo et l’avis de ma binomette Parthenia m’a donné envie de le sortir de ma PAL.

 

Avis sérieux pour ceux qui veulent le lire:

 

Alors je dois avouer que j’ai bien aimé cette romance, l’histoire est sympathique, elle se laisse lire. Le héros, Daniel, est assez craquant et Gwendoline n’est pas totalement idiote. J’ai bien aimé le fait que ce soit une femme taille 44 ! Ça change un peu de tous ces mannequins.

 

Le fait que cela se passe en partie dans une bibliothèque était agréable aussi, même si j’espère que cela ne se passe pas ainsi dans toutes les bibliothèques.

 

La fin est très sympa.

 

En bref : pour les amoureuses de romances érotiques. Si vous voulez le lire, n’allez pas plus loin.

 

Avis un peu moins sérieux :

 

Ce que j’ai dit au-dessus est vrai mais il faut avouer qu’avec le recul, j’aurais tendance à penser d’une autre façon.

 

Déjà, je veux l’adresse de l’opticien de Daniel. En effet, ses lunettes ont valdingué un nombre incalculable de fois par terre, sur le gravier, sur le carrelage et autres endroits et n’ont eu aucune égratignure ! Ah et puis Daniel Brewster, c'est quoi ce nom de famille!!! Nom mais chaque fois que je le voyais, je pensais à Punky Brewster!!! Ceux de ma génération comprendront, les jeunes, vous ne savez pas ce que vous avez manqué!

 

Ensuite, filez des mouchoirs à Gwendoline, pour ne pas dire des serviettes éponges, non mais cette brave fille se retrouve si souvent mouillée, qu’on se demande comment elle n’a pas fini noyée !!!

 

Le fait que Gwendoline soit une femme pulpeuse est suffisamment rabâché, mais alors on a régulièrement vu sur ses « gros nibards » ! Désolée, mais j’avais l’impression que cette femme n’était qu’une paire de seins. Et puis c’est quoi cette obsession des talons aiguille ! Comme si on ne pouvait pas être chic avec des ballerines !

Et cette façon de faire des cochonneries dans le sous-sol d'une bibliothèque! Un peu de tenue, flûte! Vous êtes dans le temple de la culture! N'enlevez pas le "ture" du mot!!!!

 

Enfin, le secret sur l’identité de Nemesis n’en est pas vraiment un. Je n’en dirai pas plus

 

En bref : une romance très sympa, mais bourrée des clichés du genre !

 

Logo Livraddict
Entre les lignes
Entre les lignes
Entre les lignes
Entre les lignes

Rédigé par Evasion Lecture

Publié dans #Romance

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
J'ai bien ri en lisant ta chronique. Bon les romances érotiques ne sont pas mon genre de lecture, mais rien que grâce à ta chronique, je le lirai bien !! Mdr
Répondre
E
merci l'essentiel est que tu ais envie de le lire ;)
T
J'ai vu punky machin quand j'étais petite, mais comme je retiens jamais le nom (pour moi c'est la série de la petite fille qui vit avec son grand-père et son chien), ben j'y ai pas pensé une seconde.

Pour les lunettes, ça m'a pas marqué, mais plutôt le fait que la biblio doit être grande pour contenir tout le sous-sol qui est quand même fort utilisé. :D

Pour ce qui est du fait que la demoiselle soit constamment mouillée, je dirais que c'est une condition sine qua-non d'une romance érotique. Elles sont toutes dans le même cas. Donc ... elles doivent toutes avoir plusieurs paquets de mouchoirs dans le sac.

J'ai apprécié comme toi le fait qu'elle fasse du 44 mais pas seulement, j'ai aimé le fait qu'elle soit joueuse, et dès le départ. C'est un peu elle qui mène la danse même si c'est le gars qui commence. Elle n'est pas soumise et il y a quand même du respect entre eux. :)

Ta chronique m'a fait rire en tout cas :p
Répondre
E
merci, mais en plus j'ai adoré ce livre, mais pour une fois j'ai eu envie de pointer les défauts, dommage que ça soit tombé sur celui là :P
P
Je me retrouve totalement dans ta chronique et accessoirement j'ai beaucoup ri à la 2è partie !! :D
J'ai trouvé Daniel très intéressant, et l'écriture est de qualité. J'ai bien aimé également que l'histoire se déroule dans une bibliothèque... Dommage que des scènes un peu too much viennent un peu gâcher l'ensemble car l'histoire avait beaucoup de potentiel !!

Bien vu pour Brewster ! mdr ;)
Répondre
E
pour Brewster tu n'y as pas pensé? moi ça a fait tilt direct!!! ;) merci pour ton passage ;)