La lance du désert

Publié le 4 Mars 2017

La lance du désert de Peter V. Brett

 

Editions Milady

 

816 pages

 

Résumé :

 

La guerre contre les démons ne fait que commencer. Au Sud, Ahmann Jardir a rassemblé les tribus et s'est proclamé Libérateur. Au Nord, tous vénèrent l'Homme-rune, capable de vaincre les démons à mains nues. Autrefois alliés, les deux hommes sont désormais ennemis jurés. Ils devront pourtant affronter ensemble une nouvelle race de démons, plus intelligents et bien plus redoutables.

 

Mon avis :

 

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges 100 romans, Pavés, sagas, suite de sagas et Milady/Bragelonne.

 

 

J’avais eu un coup de cœur pour le tome 1 : L'homme rune, et une fois n’est pas coutume, je n’ai pas voulu attendre trop longtemps avant de retourner dans cet univers.

Ici, l’auteur nous présente longuement Jardir, son enfance, son amitié avec Abban et comment et pourquoi il est devenu ce qu’il est.

Si j’ai adoré ma lecture à plein d’égards, c’est bien écrit, c’est fluide, le découpage est tel qu’on ne s’ennuie jamais et l’auteur arrive régulièrement à nous surprendre, toutefois, je me suis sentie mal à l’aise durant une partie de ma lecture, ce qui n’a rien à voir avec la qualité du livre.

Je n’aime pas la civilisation de Jardir, je le dis, j’ai du mal avec ces visions arriérées de la femme et de la place qu’elle doit occuper dans sa famille et dans son couple, d’autant plus que certaines femmes, les Dama’tin ont un grand pouvoir et font trembler les hommes comme des petits garçons ! C’était un peu contradictoire pour moi. La femme, considérée comme un objet, uniquement dévolue au service et au plaisir de l’homme, ça me gêne, d’autant que dans le tome 1, dans la civilisation d’Arlen, ce sont les femmes qui « commandent ». Enfin, la vision y était plus féministe.

J’ai également eu du mal avec Jardir, il peut se montrer charmeur et charmant, à certains moments il m’a plu. Cependant, j’ai eu l’impression qu’il se laissait guider plus par ce qu’il a entre les jambes que par sa cervelle, et ça, ça me tue ! Cet homme est un grand guerrier, qui commande à sa tribu, qui conquiert, qui tue… mais qui tremble devant son épouse et qui se laisse guider par ses pulsions sexuelles !

Voilà une autre chose qui m’a gênée ! J’ai eu l’impression que tout était toujours basé sur le sexe, que les hommes cherchent tous à coucher avec la première femme qui passe, et certaines femmes ne sont pas en reste. En règle général, ce qui touche au sexe ne me gêne pas, mais dans un fantasy, ça ne devrait pas être autant omniprésent.

L’auteur introduit un nouveau danger pour nos deux héros, sous la forme de démons particulièrement intelligents, donnant ainsi une épaisseur supplémentaire à son intrigue.

Le choc des civilisations entre le Nord et le Sud donnent lieu à pas mal de scènes d’incompréhension, je trouve cet aspect très actuel. L’incompréhension entre les cultures reste intemporel, et c’est flagrant, tellement les cultures sont différentes.

 

Bref : ne vous trompez pas, j’ai adoré ma lecture, adoré voir l’auteur nous mener vers un personnage obscur dans le premier tome, preuve que son monde est bien construit, bien fouillé, cependant, la connotation sexuelle omniprésente, m’a gênée.

Logo Livraddict
La lance du désert
La lance du désert
La lance du désert
La lance du désert

Rédigé par Evasion Lecture

Publié dans #Fantasy

Repost 0
Commenter cet article

Ichmagbücher 04/03/2017 11:03

J'ai un roman de l'auteur dans ma WL, mais encore jamais lu. Ca a l'air bien en tous cas, et j'adore la couverture.