Esclaves du passé

Publié le 24 Juillet 2018

Esclaves du Passé d'Anne Perry

William Monk, tome 11

Editions 10/18

415 pages

Résumé:

Daniel Alberton, riche marchand d'armes anglais, est retrouvé assassiné dans la cour de son entrepôt de Tooley Street.
Sur place, le détective William Monk découvre la montre de Lyman Breeland, officier de l'Union américaine, à qui Alberton refusait de vendre des fusils. Un coupable tout désigné ? D'autant plus que Breeland semble avoir regagné son pays, accompagné par Merrit, la fille d'Alberton, jeune idéaliste acquise à la cause abolitionniste. Alors que la guerre de Sécession est sur le point d'embraser les Etats-Unis, Monk, accompagné par sa femme Hester et Philo Trace, l'ennemi juré de Breeland, va devoir se lancer à sa poursuite à travers l'Atlantique et une Amérique ensanglantée par ses premières batailles.

 

Lu dans le cadre des challenges suites de sagas, grands détectives

 

Mon avis

Je continue ma poursuite de la découverte de la saga William Monk. Au vu du résumé, je pensais que l'intrigue se déroulerait principalement aux USA et qu'on aurait droit à la traque de Breeland sur un long moment. En fait, ce passage ne fait qu'une centaine de pages.

J'ai apprécié le changement de décor, surtout que nous arrivons à Washington à la veille de la première bataille de la guerre de sécession et que nos héros y participent. Passons sur le fait que Monk retrouve Breeland assez facilement sur un champ de bataille, pour en venir à l'attitude des non-combattants! Dans ce passage, Anne Perry explique que les non-combattants, ont pris leur panier de pique nique pour aller assister à cette première bataille! Quand on sait l'horreur que peut-être une guerre c'est difficilement imaginable de penser que des gens aient pu agir ainsi.

Ils ne devaient absolument pas se rendre compte de ce que ça pouvait être, sinon jamais ils ne seraient aller ainsi assister à ce massacre comme on va au spectacle. 

Dans ce tome, Monk se retrouve encore une fois face à un élément de son passé, (rappelons que sa mémoire lui fait toujours défaut) et ce qu'il découvre n'est pas joli-joli et va à l'encontre de ses convictions actuelles. C'est là qu'on se rend compte que la perte de mémoire peut vraiment changer un individu, parfois jusque dans ses convictions profondes.

 

Le seul défaut est celui que je reproche presque à chaque fois, la fin arrive un peu trop vite, mais sinon, c'est toujours un plaisir de retrouver William, Hester et Oliver. 

 

En bref: un très bon tome encore une fois, avec un changement de décor qui permet de se renouveler un peu. Je ne me lasse pas de cette saga.

Rédigé par Evasion Lecture

Publié dans #Policier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Amanda 26/07/2018 11:21

Une de mes auteurs préférés. +1 dans ma PAL! Bonne journée

Evasion Lecture 26/07/2018 12:53

Merci ;)

Cyan 24/07/2018 11:01

Le contexte de la guerre de Sécession m'intéresserait bien :) On peut suivre sans avoir lu les tomes précédents? (oui, parce que 10 tomes à rattraper, c'est quand même un peu décourageant :p)

Evasion Lecture 24/07/2018 11:37

oui tu peux tout à fait le lire sans avoir lu les précédents, il y a suffisamment de rappels pour ne pas être perdus, et puis si ça te plait, tu pourras lire les autres ;)