Une part de ciel

Publié le 10 Novembre 2013

Une part de ciel

Une part de ciel de Claudie Gallay

446 pages

Editions Actes Sud

Résumé:


Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse…
Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l’artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… Curtil sera-t-il là pour Noël ?
Avec une attention aussi intense que bienveillante, Claudie Gallay déchiffre les non-dits du lien familial et éclaire la part d’absolu que chacun porte en soi. Pénétrant comme une brume, doux comme un soleil d’hiver et imprévisible comme un lac gelé, Une part de ciel est un roman d’atmosphère à la tendresse fraternelle qui bâtit tranquillement, sur des mémoires apaisées, de possibles futurs.

Mon avis:

J'ai reçu ce livre dans le cadre des Matchs de la rentére littéraire par Price Minister - Rakuten.

De l'auteur, j'avais lu Les déferlantes, que j'avais particulièrement apprécié.

J'ai retrouvé ici son style: des phrases courtes et simples, un style haché.

Au début, Carole se contente d'exposer les faits, sans s'apesentir sur ses sentiments. Les dialogues sont courts mais percutants. Ils vont droits au but, sont francs, sincères.

Carole se lamente régulièrement sur son sort, sur le départ du père de ses filles (homme dont on n'apprend jamais le prénom). Elle apparait différente de son frère et de sa soeur. Elle est celle qui est partie, qui a quitté le Val. Pour certains, elle est presque devenue une étrangère. L'atmosphère est parfois lourde, lourde de non-dits, de sentiments trop longtemps refoulés, de la culpabilité qui étouffe Carole.

Les personnages sont sympathiques. J'ai beaucoup de tendresse pour la Baronne, qui recueille les chiens abandonnés. La découverte de Poum m'a terriblement émue. Il est retrouvé accroché devant chez la baronne avec un petit mot accroché autour du cou. Aimant follement les animaux et ne comprenant pas qu'on puisse les abandonner, j'ai vraiment aimé son action.

J'ai eu du mal à cerner Jean, l'amour de jeunesse de Carole, on en apprend plus sur lui à la fin du livre, mais chut.

J'ai aimé tous ces personnages qui se cotoient dans ce petit village, ces gens avec chacun leur particularité, leur grain de folie, Diego avec son puzzle, Gaby avec ses pinceaux, la Môme avec ses dessins.

Ce livre est un éloge à la lenteur, il ne se passe pas grand chose au début, mais au fur et à mesure qu'on en apprend plus sur les protagonistes on s'attache à eux. L'auteur décrit des moments de vie, parfois drôle, tendre ou cruel.

J'ai aimé ce livre, même si le début est un peu long.

A lire: si vous aimez les personnages atypiques, les beaux paysages recouverts de neige et les secrets de famille.

A zapper: si vous aimez l'action.

Note: 7/10

Publié dans #Contemporain

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lydieetseslivres 19/11/2013 20:25

J'ai lu de nombreuses chroniques sur ce roman... toutes positives. J'avais envie de le lire, ton avis me conforte dans cette idée. Un peu de lenteur dans notre monde qui vit à toute vitesse, ça fait du bien ;-)
Merci pour ta chronique.

cassie 20/11/2013 07:16

merci pour vos commentaires ;)

Heloise 13/11/2013 11:58

Maintenant que j'ai lu ta chronique j'ai doublement hâte de débuter de roman !